mardi 10 décembre à 18h
//// Inauguration de l'exposition la musique internée
dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers

De mai 1941 aux premières déportations, 3700 Juifs, tous des hommes, sont internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers. Les jours, les semaines, les mois se succèdent sans aucune perspective de libération. 

A cela s'ajoute la persécution antisémite qui s'amplifie à Paris et que subit leur famille. Si certains ont la possibilité d'aller travailler à l'extérieur, beaucoup restent derrière les barbelés, en proie à une angoisse qui grandit de jour en jour.

Parmi ces hommes se trouvent des musiciens, des compositeurs, des chefs d'orchestre. Ils organisent et proposent aux autres internés des activités autour de la musique : chorale, orchestre, pratiques individuelles, cours de chant...

Suivie d'une conférence de Bruno Giner, compositeur et musicologue

De Weimar à Terezin, l'épuration musicale 1933-1945 
Rencontre animée par Isabelle Rouard, musicologue.